Tirage de Noël

Bonjour tous le monde!

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous préparer des cadeaux de Noël que je ferai tiré la semaine prochaine. (Des cadeaux mystères, plus de $1000 en tout à distribuer)

Il y en aura plus d’un, hi,hi. Je pensais à un par jour mais je vous le dirai au fur et à mesure. Ça dépend de ce qui me restera.

J’ai mis toute sorte de chose dans les ensembles cadeau, des produits de soins, des jouets, des gâteries, des foulards, etc. Tout les produits sont québécois.

 

Pour participer, rendez-vous sur notre page Scooper. Mettez le nom du chien, sa taille, petit, moyen, grand et son âge.

Participer en grand nombre et invitez vos amis.

 

 

 

Bonne chance à tous!

 

* Le concours est ouvert aux résidents du Québec. La livraison n’est pas incluse. Le premier tirage aura lieu lundi le 6 décembre.

Traitements anti-puces

 

Aujourd’hui, je reçois mon traitement anti-puces. Ben non, je n’ai pas de puces!

Cependant, une des chattes avec qui je vis en a attrapé. Je ne prend donc pas de chance.

 

 

Lequel je vais prendre? Surement pas le Hartz.

Ce produit est vendu en tablette dans les magasins mais il est très dangereux.

Plusieurs de mes amis sont décédés suite à l’application de ce produit.

 

 

Personnellement, je préfère les produits naturels. Ils y a les vapos à la lavande, à la citronnelle et avec un mélange d’huiles essentielles.

Ils sont plus préventifs que curatifs et plutôt utilisé pour éloigner les moustiques que les puces mais le vapo intense de Zanimo fonctionne bien.

 

Bien suivre les indications du fabricant et cacher bien les yeux avant de vaporiser.

 

 

 

Il y a les shampoings. Qu’ils soient à la citronnelle, à la lavande ou avec plein d’huiles différentes, je les trouvent tous efficaces. Encore une fois, je n’utiliserais pas de shampoings commerciaux qui ne seraient pas naturels. Il y a trop de risques d’allergies. Les vétérinaires en ont de très bon si telle est votre choix. Comme je n’ai pas de puces actuellement que c’est en prévention, je ne prendrai pas de shampoing.

 

 

 

 

 

Il y a aussi les pipettes. Vous pouvez utilisez celle de Zanimo qui sont fait de produits naturels ou les Advantage II qui sont chimique mais aussi efficaces, les vétérinaires les utilisent et elles sont maintenant disponible en tablette.

 

 

 

 

 

À vous maintenant de choisir votre produit préféré et j’aimerais bien savoir quel produit vous préférez.

* N’oubliez pas que ce sont mes goût à moi. Vous êtes bien sûr libre dans choisir un autre.

 

À bientôt mes amis et passer une merveilleuse journée!

 

Louka

Adopter ou acheter un animal

Vous rêvez d’un compagnon à 4 pattes.

Vous avez bien analysé votre budget et avez les moyens d’acheter sa nourriture, sa litière (pour un rongeur ou un chat), payer les frais de vétérinaire, les frais de garde si vous partez en vacances et que vous ne pouvez l’emmener. Vous avez prévu une solution le jour où vous partez en vacances. Vous avez les conditions matérielles (espace, pièce pour la cage ou la litière, etc.) Vous savez que vous pourrez sortir Médor dès qu’il en aura besoin et plusieurs fois par jour. Vous avez réfléchi aux éventuels dégâts qu’il pourrait commettre. Vous avez parlé à votre Chéri(e) et à vos enfants et tout le monde est d’accord.

Maintenant que tout est prêt, il ne reste plus qu’à passer à l’action. Et là 2e solutions : acheter un animal ou en adopter un ?

 Il existe plusieurs endroits où l’on peut obtenir un nouvel animal : acheter d’une animalerie, d’un particulier, d’un éleveur certifié ou non; adopter d’un particulier ou d’un refuge (OSBL). Certains de ces endroits sont problématiques car ils ont une incidence directe ou indirecte sur le bien-être animal. N’oublions pas qu’il n’est jamais recommandé de faire l’acquisition d’un animal de manière impulsive ou par pitié.

Au Québec, des milliers de chiens et de chats sont enfermés dans de petites cages dans des conditions horribles pour reproduction, les bébés sont vendus dans les animaleries ou en ligne. C’est une industrie très lucrative . S’en suis l’abandon de près de 50 000 animaux par année et ce, seulement dans la région de Montréal. 

Comme la loi Québécois est trop laxiste. Il est de notre devoir en tant que consommateur de réagir et de ne pas encourager ce genres d’industries. Ripostons soit en adoptant en refuge ou en achetant d’un éleveur consciencieux.

Bien moi, qui en plus d’aimer les animaux, j’en sauve, je vais vous citer 10 bonnes raisons d’adopter un animal au lieu d’en acheter un.

 

Raison n°1 : Vous sauvez une vie

Un animal qui se retrouve en fourrière. Si l’animal est identifié (par puce ou tatouage), son propriétaire est contacté dans les plus brefs délais. Si l’animal n’est pas identifié, son propriétaire dispose de quelques jours pour le récupérer. Si à l’issue de ces quelques jours, le propriétaire ne s’est pas manifesté ou n’a pu être retrouvé, la fourrière dispose de 2 solutions : confier l’animal à une association de protection animale (ce qui est privilégié) ou alors l’euthanasie même si l’animal est en bonne santé.

De même, les propriétaires désirant se séparer de leur animale choisissent parfois de le remettre à une association au lieu de le faire euthanasier.

Concrètement, en adoptant auprès d’une association, vous libérez donc une place en famille d’accueil (famille où l’animal est placé temporairement) ou en refuge et permettez donc ainsi l’accueil d’un nouvel animal soit récupéré de la fourrière, soit abandonné par son précédent propriétaire.

 

Raison n°2 : Vous n’entretenez pas le commerce des animaux

Les animaux font l’objet d’un commerce lucratif et certains n’hésitent pas à se faire du profit à tout prix : en élevant dans des conditions sordides parfois, en faisant faire des portées à répétitions. Le trafic d’animaux ça existe bel et bien et certains sont sans scrupules, oubliant que les animaux sont des êtres sensibles.

Et quand bien même l’animal est issu d’un élevage correct car heureusement plein d’éleveurs font leur métier avec passion et amour, vous entretenez quand même l’industrie des animaux comme produit de consommation : achat coup de cœur, abandon quelques mois après car il ne fait plus l’affaire, reproduction sans jugement, avec des petits que l’on essaie de caser plus ou moins ou qui finissent soit écrasés, soit dans les refuges animaliers qui doivent ensuite gérer cette surpopulation.

 

Raison n°3 : Vous offrez de la chaleur à un animal

Un foyer est toujours mieux qu’une chatterie ou cage (pour les félins) ou une cage ou enclos (pour les chiens). Essayez seulement d’aller dans un refuge et vous comprendrez. Pour ce qui est des chats, certains d’ailleurs ont un tempérament solitaire et sont stressés par la présence d’autre chats.

Et si l’animal que vous adoptez est en famille d’accueil, ça ne change rien. Voir raison n°1 « Vous sauvez une vie. »

 

Raison n°4 : Vous avez un animal stérilisé.

Là au moins, quand vous adoptez, vous êtes tranquille. Pas de mauvaise surprise de votre animal qui arrive avec une portée dont on ne sait que faire.

Les avantages de la stérilisation sont nombreux : Moins de fugue de l’animal. Diminution des blessures liées aux bagarres. Pour le chats, diminution du risque de transmission de certaines maladies telles que le FIV, diminution de la tendance à marquer son territoire, suppressions des vocalises pendant les chaleurs.

Si vous adoptez un animal qui est trop jeune pour être stérilisé, vous vous engagez à faire stériliser votre animal dans les mois qui suivent selon les modalités prévues avec l’association où vous adoptez.

Mais quoi qu’il en soit, vous l’avez compris, le truc est coupé à la source.

 

Raison n°5 : Vous avez un animal éduqué

Alors non, un chien nerveux, turbulent ou désobéissant n’est pas euthanasié à la SCPA. Seuls les animaux réellement dangereux sont piqués.

Un chien qui arrive dans un refuge ou à la SCPA est évalué puis ensuite reçoit une éducation adaptée à son comportement, avec l’aide d’un éducateur canin si nécessaire. Ensuite, une famille correspondant sera proposée (voir plus bas raison n°6). Les bénévoles et salariés du refuge sont aussi formés aux chiens dont ils s’occupent. Seuls les chiens ou autres animaux réellement dangereux et inéducables sont euthanasiés.

 

Raison n°6 : Vous avez un animal vous correspondant

Avant d’adopter, vous devez remplir un questionnaire. Selon les conditions matérielles (appartement, maison, avec ou sans jardin) ou autres (temps que vous pouvez consacrer à votre futur compagnon, si vous travaillez ou pas, présence dans le foyer d’autres animaux etc.), ainsi que de vos envies et préférences, un ou plusieurs animaux vous seront proposés.

Quelle que soit l’association, les animaux sont évalués et « testés » : caractère dominant ou réservé, entente avec les congénères ou autres espèces, compatibilité ou pas avec les jeunes enfants, etc.

 

Raison n°7 : Vous êtes au courant de l’état de santé de l’animal

Les animaux accueillis par une association sont examinés par un vétérinaire. Alors contrairement à un animal acheté, un animal proposé à l’adoption peut tout à fait être atteint d’une maladie chronique ou être handicapé. Heureusement d’ailleurs puisqu’ils ont droit comme les autres à être aimé. Ainsi, l’animal peut faire du diabète, être amputé d’une patte suite à un accident, etc.

Bien évidemment, pour ce qui est des maladies contagieuses et curables, l’animal est traité en conséquences et une fois guéri seulement, on vous propose l’animal à l’adoption. Pas question de vous donner un animal ayant un coryza ou en pleine épidémie de teigne.

Seuls les animaux trop souffrant  sont euthanasiés.

Quoi qu’il en soit, lorsque vous adoptez, on vous informe et vous avez le droit de refuser.

 

Raison n°8 : Économisez en adoptant

L’animal que vous adoptez dans un refuge ou un groupe de secours est généralement moins coûteux que celui que vous achetez ou même, que vous obtenez gratuitement. Vous serez surpris à quel point adopter un animal est une bonne affaire si vous additionnez le coût des vaccins, de la micropuce, de la stérilisation, du traitement contre les vers et la garantie de santé qui sont inclus dans les frais d’adoption. Sans oublier que plus de 25% des chats et chiens recueillis par les refuges sont de races pures. Si vous recherchez un animal d’une race spécifique, il existe des groupes qui peuvent faire de tels jumelages.

Vous pouvez aider les refuges à réduire le nombre d’animaux abandonnés. Adopter est un acte d’amour qui sauve des vies. Vous trouverez un nouveau compagnon, tout en faisant une bonne action pour le refuge et pour l’animal qui a besoin de vous. Vous serez heureux de lui avoir donné la seconde chance qu’il mérite.

 

Raison n°9 : vous avez l’embarras du choix

Vous cherchez plutôt un chaton ou un chiot ? Au contraire, vous préférez les animaux âgés ? Vous voulez un animal petit car plus facile à transporter ?

Entre les animaux récupérés dans la rue, ceux abandonnés directement au refuge, ou ceux abandonnés plus lâchement dans les bois, ceux issues de portées d’animaux non-stérilisés, les animaux en refuge ou en familles d’accueil, ce n’est pas ce qui manque.

Vous avez l’embarras du choix, ou presque.

 

Raison n°10 : l’amour est le même

Que l’animal soit adopté ou acheté, il donne tout autant d’amour. Adopté ou acheté il développe son propre caractère. L’un ne ressemble pas à l’autre.

 

Comment bien choisir son animal de compagnie

Je sais, il est très difficile de résister au coup de cœur mais pourtant il le faut! Il y a parfois une grande différence entre l’animal dont on rêve et celui dont on est réellement capable de s’occuper dans des conditions idéales pour lui ! Or c’est d’abord et avant tout son bien-être qui compte…

Adopter ou acheter un animal devrait toujours être un acte réfléchi. Comment ferez-vous pendant les vacances ou en cas de déplacement ? Serez-vous encore capable de vous en occuper dans 5 ou 10 ans, en sachant que d’ici là, vos conditions de vie auront peut-être bien changer ? Quel budget pouvez-vous y consacrer ? Vivez-vous seul? Êtes-vous en appartement? Autant de questions à résoudre avant de vous lancer !

 

Un chien

Un chien en appartement ou en condo est presque impossible au Québec. La majorité des propriétaires et des règlements de copropriétés les interdisent. Vous devez aussi pensez qu’un chien ne peut pas rester seul pendant des heures alors si vous travaillez à l’extérieur toute la journée, oublier le projet d’avoir un chien.

Un chiot comporte aussi son lot d’inconvénient. Lui apprendre la propreté, les commandements de bases et marcher en laisse. Vous devez aussi pensez à la stérilisation, au vaccin, aux dégâts qu’il peut causer en grugeant les meubles, etc.

Vous devez penser aussi qu’il aura besoin d’au minimum, heure de marche par jour, beau temps, mauvais temps et pas seulement d’aller au parc canin. Le parc canin est bon pour la sociabilisation mais pas suffisant pour la dépense énergétique.

Vous devrez pensez aussi à l’entretien. Aura-t-il besoin de toilettage? Serez-vous en mesure de lui couper les griffes seul? Et les vacances, que ferez vous de votre animal? Le budget, un chien peut vous coutez de $400 à $6000 par an selon la race et l’âge du chien et il peut vivre entre 10 et 20 ans alors pensez y bien.

 

Un chat

 

Ceux qui vivent enfermés ont la plus grande longévité, les autres finissant trop souvent écrasés. Si la taille de votre appartement n’a pas vraiment d’importance, attention en revanche à ne pas le laisser seul et sans âme qui vive à la maison durant des heures, faute de quoi, il pourrait développer des troubles du comportement. Un chat enfermé 24 heures sur 24 dans un appartement à besoin de plus de disponibilité qu’un chat d’extérieur, qui se défoule en chassant tout ce qui bouge (insectes inclus) dans le jardin. Vous devrez lui accorder au moins une heure de jeux et de câlins par jour.

On trouve facilement des chats à donner (sinon, comptez de $250 dans un refuge à $6000 pour un chat de race), mais il faut y rajouter environ $1650 par an de frais de nourriture, litière, accessoires et soins vétérinaires.

 

Un furet

 

C’est comme si vous achetiez un chaton qui ne grandira jamais : autrement dit, une surveillance rapprochée s’impose car vous ne pourrez pas le laisser à longueur de journée dans sa cage. Or une fois qu’il en est sorti, vous vous retrouvez avec une tornade entre les mains ! Sachant qu’il vit 10 à 15 ans, il faut y réfléchir à deux fois avant de craquer et y renoncer d’emblée si vous êtes du genre maniaque (il faudra calfeutrer les fils électriques, ranger les bibelots, etc.). Comptez de $200 et plus à l’achat et ensuite et autant qu’un chat en frais de revient.

 

Les autres

Oiseaux, rongeurs, lapins, poissons … Ils sont en apparence plus faciles à élever car il n’y a pas à les sortir en laisse et pour certain ils peuvent vivent à plusieurs comme les gerbilles et cochon d’inde, votre absence dans la journée n’est pas vécue comme une catastrophe. Mais il y a d’autres contraintes comme la cage ou l’aquarium à nettoyer très régulièrement. Donc, si vous aimez les contacts physiques, ceux avec des poissons sont plus que limités.

Le printemps avec Scooper

Le printemps arrive à grand pas.

localisateur de caca

 

 

 

Comment réserver son nettoyage printemps.

  1. Attendre que votre cour soit prête.
  2. Vérifier que votre porte de clôture ouvre au complet.
  3. Prendre rendez-vous via le formulaire : Demande de nettoyage printemps
Combien ça coûte?

Le tarif débute à $60 pour 30 min. de service / $2 la minute supplémentaire.

Qu’est-ce qui fait que ça coûte plus?

Le nombres de chiens et l’état de la cour. Le tarif moyen est de $60 pour un chien.

  • Nombre de chiens et surplus d’excréments. La moyenne est de 2 selles par jours.
  • L’état de la cour: Feuilles et branches non ramassés, jouets ou autres objets dans la cour, gazon long, glace et neige encore présent.

Lorsque votre demande est faite, vérifier votre boite courriel. Les communications sont faite via celle-ci.

Vous pouvez aussi communiquer avec nous par Facebook, téléphone ou texto mais le temps de réponse est un peu plus long, vu le grand flux d’appel au printemps.

Merci de nous faire confiance depuis plus de 20 ans.

Au plaisir de vous servir!

 

L’automne avec Scooper

À faire cette automne: 

  • Baisser la lame de la tondeuse pour éviter que le gazon soit trop long au printemps. *

  • Ramasser les branches et les feuilles ou passer la tondeuse / déchiqueteuse dessus. Les feuilles déchiqueter font un très bon engrais pour la pelouse. *

  • On pense à traiter nos animaux contre les puces et tiques ( facultatif )

  • Vermifuge ( recommandé)

  • Si on a un vieux chien, on vérifie qu’il n’a pas besoin d’un traitement pour ces articulations. Les changements de température pourrait l’affecter.

  • Un brossage plus fréquent pour éviter de se retrouver avec du poils partout et toutou plein de nœuds. Vous pouvez aussi donner des suppléments pour le poils.

* Plus facile pour nous lors du nettoyage printemps et plus économique pour vous.